Les Professions et catégories socioprofessionnelles remplacent les CSP

Les PCS ou Professions et Catégories  Socioprofessionnelles indiquent une classification statistique de différents métiers. Il fut autrefois  auparavant connu sous l’appellation CSP ou Catégories Socioprofessionnelles. En effet, le métier exercé par  une personne à son poste de travail permet de définir la PCS. Peut permettre de même son statut social dans l’entreprise, sa position hiérarchique ainsi que la nature de la société où il travaille. Il existe en général 6 classes socioprofessionnelles divisées en 31 catégories qui sont subdivisées en 486 professions.

Comment est construite la nomenclature socioprofessionnelle ?

La nomenclature socioprofessionnelle ne s’agit pas d’un chiffre contraignant. Ce n’est même pas une logique simple. En ce sens, elle est construite à partir d’une synthèse de différents aspects. Par ailleurs, le métier, la classe sociale, la qualification, l’aptitude, le statut, … sont des critères que les statisticiens utilisent afin d’expliquer la structure socioprofessionnelle. Une telle liste est constituée de 3 chiffres dont le premier désigne le groupe socioprofessionnel, le deuxième, la catégorie et  d’un troisième qui indique la profession. Il existe cependant un petit hic qui n’est pas à oublier de nos jours. L’énumération socioprofessionnelle existante, qui fut créée en 1982 et modifiée en 2003, n’est plus très appropriée à la réalité de l’organisation du travail.

Clivages de la nomenclature

La classification des professions et catégories socioprofessionnelles dispose principalement des clivages. Le plus grand clivage se trouve au niveau du statut de la personne.  Soit elle est indépendante, c’est-à-dire toute personne qui gère de droit une firme ou aides familiaux non-salariés. Soit elle est salariée classée dans le groupe socioprofessionnel  ci-après : cadres et professions intellectuelles supérieures, professions intermédiaires, employés et ouvriers. Il est pourtant à noter qu’une personne travailleuse indépendante est à la fois salarié de son entreprise.  Et que les professions libérales, une des catégories socioprofessionnelles des cadres et professions intellectuelles supérieures, sont composées d’indépendants. Bien d’autres petites exceptions sont visibles dans cette nomenclature.  On découvrira entre autre la position professionnelle, la nature de l’employeur, ou encore la qualification des ouvriers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *